So long, and thanks for all the fish.

January 29, 2018 § Leave a comment

Ce post est le dernier sur ce blog. Le temps que j’ai à ma disposition et le format qui ne permet qu’un retour limité de votre part me poussent à succomber au chant des sirènes modernes et capituler en illustrant depuis juillet 2017 mon compte Instagram. Je vous invite à m’y suivre si vous pouvez. Sinon, on s’apelle. Allez, tchô bonne!

Retrouvez mes aventures en images plus souvent et moins verbeuses sur Instagram. Oh tiens, les quatre réalisateurs de Bande à part!

Jay out *mic drop*

Advertisements

26Minutes – Game of Rhône

January 29, 2018 § Leave a comment

Lors d’un tournage au Château d’Aigle le 10 juin dernier, l’équipe de l’émission “26 Minutes” campent une parodie sous le nom de “Game of Rhône” – vous pouvez retrouver le sujet diffusé dans l’émission spéciale du 26′ le 10 juin 2017 ici.

Antoine Jaccoud joue un garde de nuit.

Vincent Veillon incarne le fameux personnage de Jon Snow


Dans la cour du Château d’Aigle, Vincent Veillon est Jon Snow dans “Game of Rhône”.

Julien Doquin est le sauvageon Tormund

Ça se finit mal (comme prévu) pour Vincent Veillon, qui incarnait Jon Snow

Couic.

Julien Doquin dans le rôle du sauvageon Tormund.

Beauty-shot de Jon Snow, incarné par Vincent Veillon.


Vincent Veillon, Blaise Bersinger et Yoann Provenzano, morts de rire devant la dépouille de Jeoffrey Baratheon (Thomas Wiesel) lors du tournage au Château d’Aigle.

Thomas Wiesel prend sa mort assez bien, finalement.

Henri Dès, un musicien lors de la scène du banquet.

Ça se finit mal pour lui aussi.


Thomas Wiesel et Vincent Kucholl au banquet dans la cour du Château d’Aigle.


Henri Dès.

Thomas Wiesel est le roi Jeoffrey Baratheon.

Ça ne meurt pas assez, donc le roi se fait chier.

Le vin vaudois qui mettra fin à la vie du roi.

Couic

Aaargh, puis couic.

Blaise Bersinger et Yoann Provenzano – “Ça doit faire mal de mourir.”

Blaise Bersinger et Yoann Provenzano sont des convives aux noces pourpres.

Eeet c’est parti.

Poignarde-poignarde.


Valérie Paccaud est Mélisandre aka la Dame Rouge. Et elle tombe la chemise pour remplir le quota de sexe nécéssaire à la série.

Yann Marguet est Hodor.

Après les cris des dragons, la panique envahit Hodor (Yann Marguet)

Yann Marguet est Hodor et c’est lui qui racle.

Ah, au fait, ceci est l’avant-dernier post de ce blog.

SIG – Collecteur de St-Jean

January 29, 2018 § Leave a comment

En avril 2017, je suis invité par les Services Industriels de Genève à aller me balader dans les entrailles de la ville, la nuit.
2,7km dans le collecteur de St-Jean, exceptionnellement fermé pour inspection. Une marche plus longue et pénible qu’il n’y paraît, interminable avec le matériel de sécurité (cagoule de fuite et bonbonne d’oxygène, détecteur de gaz) et matériel photo. Interrogé à la suite de l’aventure, à la question si je le referais: “Non, mais je suis ravi de l’avoir fait.”

Enquête photographique valaisanne – Identité

November 13, 2016 § Leave a comment

Retenu comme lauréat avec huit autres collègues, j’ai participé cette année à EQ2, l’EnQuête photographique valaisanne. L’édition de cette année avait comme thème l’identité. Voici les images qui constituaient mon travail. L’exposition a eu lieu au Château de St-Maurice du 14 octobre au 13 novembre.

Très beau texte écrit par Thomas Dayer pour accompagner les images:

Vases Conversants
Les mains embrassent le bois, matériau omniprésent. Elles le sentent, elles le travaillent, elles le modèlent. L’action apparaît tout à la fois franche, entière et tempérée. Transparaissent mouvement et sueur, mais aussi application, métoculosité, soin. Le bois, comme une pierre précieuse que l’on taille, et à qui l’on cherche à donner les formes idéales.

Nous voici le dos courbé, à terre, ou sur le toit. Un effort permanent pour ce chalet qui est davantage qu’une résidence secondaire: une page de vie, une ancienne jetée dans le Val d’Illiez. Un point de ralliement, pour une famille dispersée. Un trait d’union entre générations. Le petit-fils est là, qui voit avancer l’ouvrage, et remonter les années.

Le regard se perd dans le lointain, la montagne baigne dans le brouillard, on pense à un être aimé. La femme continue à guider les travaux, à les suivre de près, à y contribuer, à mettre la main à la pâte. C’est une partie de son coeur, une partie de sa vie. Du temps, de l’énergie, de la réflexion, de l’inquiétude aussi, pour rajeunir ce chalet dans les règles de l’art.

Revenir à l’original, à L’ADN, A son identité, telle qu’elle avait été instillée dans ses poutres lorsqu’il avait été façonné au XIXème siècle. Se transporter à cette époque. Le restaurer – et non le rénover.

Cette restauration, c’est aussi la fonte dans l’identité valaisanne d’une femme farouchement danoise. A priori étrangère, peut-être est-elle pourtant plus valaisanne que bien des Valaisans.


Sur le balcon d’un chalet en voie de rénovation, Anne Mette Skipper contemple le village de Val d’Illiez


Dans un vieux chalet de Troistorrents, détail d’un intérieur momentanément sans toit.


Anne Mette Skipper et Laurent Marclay discutent lors d’une visite dans un autre chalet en cours de rénovation.


Les restes enneigés de la cheminée de la cuisine sur la terrasse des Teurnys.


A table dans la salle à manger des Teurnys, Anne Mette Skipper et Laurent Marclay discutent du projet de rénovation de la cuisine.


Sur la terrasse, qui est son atelier en plein air, Laurent Marclay termine de monter le cadre pour isoler la paroi de la cuisine.


A l’arrière du chalet, tel un grand puzzle, Anne Mette Skipper déplace les dalles comme d’autres feraient un sudoku.


Dans la cuisine, Laurent Marclay est appelé par son épouse – il est l’heure de rentrer manger.


Anne Mette Skipper prépare l’étagère de la nouvelle cuisine.


Les Dents du Midi.


Laurent Marclay s’interrompt pour observer les Dents du Midi.


Laurent Marclay en train de construire l’isolation de la nouvelle cuisine aux Teurnys.


Derrière le chalet, moment de réflexion quant à la disposition des pierres de terrasse pour Anne Mette Skipper, en compagnie de son petit-fils, Haakon.


Laurent Marclay et son frère Philippe (au premier plan) sur un chantier de charpente à Troistorrents.


Anne Mette Skipper et son border collie Vickie dans la nouvelle cuisine, en cours de finition.

Excellente couverture média, dont voici quelques extraits.

Couleurs Locales, 31 octobre 2016
L’Illustré, 12 octobre 2016
Le Temps, 14 octobre 2016
Matin Dimanche, 14 octobre 2016

Canal 9, 20 octobre 2016

Forum Public de l’OMC 2016

September 29, 2016 § Leave a comment

Ma sélection d’images du Forum Public de l’OMC de cette année. J’espère que vous aurez autant de plaisir à découvrir leur diversité que j’ai eu à les récolter.

Encore merci à Anoush pour sa confiance et Mykyta pour son accompagnement et sa sélection bienveillante.

Foot en Salle

May 29, 2016 § Leave a comment

Quelques images inhabituelles qui me permettent de renouer avec un amour passé, la photo de sport. Pour votre plaisir et le mien, du foot en salle. Etonnament, c’est assez prenant.

Finale Nationale 2016

May 29, 2016 § Leave a comment

La finale nationale de la race d’Hérens, ou combat de reines, est un rendez-vous fascinant, tant pour l’ambiance que pour les images qu’il est possible d’en retirer. Une très bonne cuvée. J’espère que les images vous plairont.